mercredi 18 janvier 2006

Sampler émouvant

Voici une autre pièce de musée que je trouve particulièrement frappante. Non pas par son foisement de points ou sa grande créativité mais par ce qui y est mis, de coeur et d'âme.

Elisabeth Parker est née en 1813 et a vecu avec ses parents jusqu'à ce qu'elle travaille très jeune. Elle dit ne pas pouvoir écrire donc brode à toutes petites croix rouges les doutes, les chagrins qui l'habitent. Ses employeurs la traitent de manière si cruelle qu'elle ne peut même pas l'exprimer dans cette confession.Elle confesse ses péchés et le pire de tous pour une croyante pratiquante, le désir du suicide.
" qu'adviendra t il de moi "

Le texte s'achève sur un poignant "qu'adviendra t il de mon âme" et puis plus rien...
En 1998 des détails concernant Elisabeth Parker et sa famille ont été découverts mais pas ce qu'il advint d'elle adulte.
Recement d'autres recherches ont éclairé son destin, et révélé qu'elle n'est morte ni jeune ni seule.
Comme sa mère elle devint institutrice dans son village natal. Elle est décédée en 1889 à 76ans sans s'être jamais marié.Il s'avère donc qu'apres des années de jeunesse troublées, elle ait eu une vie plutot confortable et tranquille ,entourée de sa famille.








Touchant n'est ce pas?

14 commentaires:

France a dit…

Les moyens qu'a prises cette jeune fille si désireuse de se départir de son fardeau sont particulièrements touchants.

Et ce partage est éducatif, Shantti: il est maintenant prouvé que l'ancêtre du blogue n'est PAS le journal intime! Je brode, tu brodes, ils bloguent! :)

fanchon68 a dit…

j'aime beaucoup cette histoire ! c'est original mais cette jeune fille ne faisait pas cela pour que cela soit original... je suis contente qu'elle ai eu tout de même une vie plus heureuse que sa jeunesse... c'est une écriture longue qui a du tout de même l'aider à se guérir du mal de son âme.

Valérie de Paris a dit…

Mais où as-tu trouvé ce sampler Shantti ????

Je suis estomaquée !

Je viens de prendre un coup de massue. Enfin deux. Avec l'article des fées brodeuses ce matin. Comme si je trouvais le fil de ma propre démarche.

Wow !

Momole a dit…

Quel témoignage boulversant ! merci Shantti : ton blog mérite vraiment son nom !

Anonyme a dit…

c'est fort, émouvant !
merci de nous l'avoir "bloguer"
merci Shantti
Blackcat

mayanna a dit…

tres tres beau!! emouvqnt et tout et tout!!! Où as tu trouve ce sampler là?
gros bisous

Shantti a dit…

Je suis contente de ne pas etre la seule émue;-)
Il faut aller sur le site d'origine, un musée, clickez sur "musée" dans mon article , il y a bcp d'autres choses à découvrir mais pas forcement orienté textiles

Ariane a dit…

c'est non seulement touchant et émouvant mais c'est aussi pour nous une belle leçon de vie ....

Vero M a dit…

J'adore !!

Merci.

Shiva a dit…

Cet étonnant ouvrage se trouve au Victoria and Albert Museum à Londres. Je l'avais découvert il y a 3 ou 4 ans, et j'étais restée totalement scotchée, émue, troublée... Merci, Shantti, d'en parler ici... :-)

karine a dit…

Ce texte et la demarche de cette dame sont tres troublants... quel bel heritage de broderie elle laisse la....

Anne a dit…

Je trouve ce document incroyable; il me laisse sans mot, mais je pense qu'il aurait sa place sur Dentelles d'encre; je suppose que tu connais ce blog, mais je vais lui indiquer le tien.
Merci!
anne
http://Quilt007.free.fr

Anne G. a dit…

PS. tu vas dans mes liens et tu trouveras Dentelles d'encre si tu ne connais, ce qui m'étonerait.....

Shantti a dit…

Anne, je connais ce site, j'en ai mm donné le lien juste apres cet article je crois;)
merci de ta visite:-D tes galeries sont superbes!